Centre d'Analyse des Politiques Economiques et Sociales   Contact  |  Plan 
 

Gestion des connaissances  >>   Brown-bag seminars

DÉCLARATION DE PARIS SUR L’EFFICACITÉ DE L’AIDE AU DÉVELOPPEMENT


E X P O S É D E S R É S O L U T I O N S

  1. Nous, ministres de pays développés et de pays en développement chargés de la promotion du développement, et responsables d’organismes bilatéraux et multilatéraux d’aide au développement, réunis à Paris le 2 mars 2005, prenons la résolution de mener des actions ambitieuses, se prêtant à un suivi, afin de réformer nos modalités d’acheminement et de gestion de l’aide dans la perspective du bilan après cinq ans, qui doit être effectué plus tard dans l’année dans le cadre des Nations unies, de la mise en oeuvre de la Déclaration du millénaire et des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Comme à Monterrey, nous reconnaissons que si la réalisation de ces objectifs suppose un accroissement des volumes d’aide et d’autres ressources affectées au développement, une augmentation significative de l’efficacité de l’aide est également nécessaire pour soutenir les efforts déployés par les pays partenaires en vue de renforcer la gouvernance et d’améliorer les résultats obtenus sur le front du développement. Cela importera d’autant plus si les initiatives actuelles et à venir conduisent à d’autres augmentations significatives de l’aide.
  2. Lors de ce Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide, nous sommes partis de la déclaration adoptée au Forum de haut niveau sur l’harmonisation tenu à Rome (en février 2003) et des principes-clés proposés à la Table ronde sur la gestion axée sur les résultats en matière de développement qui a eu lieu à Marrakech (en février 2004), car nous estimons qu’ils augmenteront les effets de l’aide sur la réduction de la pauvreté et des inégalités, la consolidation de la croissance, le renforcement des capacités et l’accélération des avancées vers les OMD.

Pour lire la suite, télécharger le document ci-joint :