Centre d'Analyse des Politiques Economiques et Sociales   Contact  |  Plan 
 

Rapports

Reunion du comité de suivi


Le Comité de suivi s’est réuni les 21, 22 et 23 avril 2004 à l’auberge les Bouguivilliers’ département de Koubri, Province du Bazèga.

Le Comité de suivi s’est réuni les 21, 22 et 23 avril 2004 à l’auberge les Bouguivilliers’ département de Koubri, Province du Bazèga.
Ordre du jour :

Mise en œuvre du programme d’activités du Comité de Suivi organisation de l’expertise nationale

rédaction de projets de lettre

divers

1. Le Comité a décidé de commanditer une mission de consultation sur le recueil et l’analyse des textes législatifs et réglementaires relatifs à l’expertise nationale, dans le but de les améliorer et, au besoin, de rédiger des nouveaux textes (durée : 2 mois).

2. Les termes de référence de cette consultation ont été définis et approuvés par le Comité.

Le Comité a abordé ensuite la question de la formation et recyclage des experts nationaux. Il a décidé de conduire une enquête sur les besoins en formation des experts et de recenser les structures de formation existantes et compétentes en la matière.

Concernant l’organisation d’une structure des experts au Burkina, le Comité a décidé de ce qui suit :

des structures primaires suivantes : les services publics, comme la COPENA, et services para-publics comme le CAPES et le BEC-UO, ainsi que des services privés, tels l’ACIAB, Coordination des bureaux d’études, et les ordres professionnels et associations d’experts assermentés.

Un organe de coordination, structure faîtière, composée de représentants des structures primaires.

Des personnes-ressources invitées par le Comité.

La dénomination : Coordination nationale de l’Expertise et de la Consultation du Burkina, en abrégé CONEC-B.

La présente structure, CONEC-B, aura un rôle d’interface entre les structures professionnelles des experts, bureaux d’études et les bailleurs de fonds, d’une part, et entre l’Etat burkinabè, et ces mêmes experts, d’autre part.

Concernant la base de données sur l’expertise nationale, le Comité de Suivi a décidé, à titre transitoire, de confier sa gestion au CAPES, qui a confirmé sa disponibilité à ce sujet.

Le Comité a rédigé des projets de correspondances destinées aux autorités administratives et politiques en charge de l’expertise nationale, leur transmettant le rapport de synthèse de l’atelier de 2003, ainsi que le programme d’activités et les perspectives.